Vous êtes ici

Violence raciste à Aartrijke

05/08/2007 - 00:00

Le Centre a pris connaissance des faits qui se sont déroulés dans à Aartijke, dans la nuit du 5 au 6 mai dernier. Un couple mixte s’est rendu dans la maison des jeunes de cette commune et y a subi de manière violente des coups et blessures, avec possibilité de racisme en guise de circonstances aggravantes. Le Centre estime que ces faits sont particulièrement graves.

Il souhaite exprimer par la même occasion sa préoccupation suite à la recrudescence de tels cas de délits de haine. Outre les dommages psychologiques qui sont infligés à la victime et à son entourage, l’on ne peut négliger le dommage moral qui est infligé aux personnes qui font partie d’un groupe d’une « minorité visible ». L’arbitraire total et le sentiment de pouvoir toujours « être là au mauvais moment, à la mauvaise place » ne favorisent certainement pas le sentiment de sécurité.

Ce type de délits de violence raciste est – suite à un certain nombre d’accords nationaux et internationaux – heureusement mieux enregistrée. Cependant, la plus grande franchise à reconnaître ces délits nous contraint également à réfléchir aux causes de la violence raciste.

Le Centre demande qu’il soit investigué encore plus profondément sur les motifs possibles dans le chef des auteurs de tels délits pour pouvoir ainsi mieux sensibiliser et prendre les problèmes à bras-le-corps.