Vous êtes ici

Régularisation des familles avec enfants scolarisés : suite

07/01/2009 - 00:00

La Ministre de la Politique de Migration et d’Asile a récemment rappelé ses instructions pour régulariser un groupe spécifique de personnes. Il s’agit de familles avec enfants scolarisés dont la procédure d’asile a duré au moins un an et qui peuvent justifier d'un séjour ininterrompu d'au moins cinq ans en Belgique. Les familles avec enfants scolarisés dont les parents se trouvent dans une situation administrative légèrement ou totalement différente ne peuvent bénéficier de cette mesure. Pas plus d’ailleurs que les demandeurs d’asile sans enfants, en Belgique depuis plusieurs années, et qui sont dans une situation humanitaire urgente. Ceux qui ont fixé en Belgique le centre de leurs intérêts affectifs, sociaux et/ou économiques ne sont pas non plus concernés.

 

Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme plaide pour une politique durable de régularisation qui ne consiste pas en des mesures ponctuelles visant des groupes spécifiques, ni en des demi-mesures faisant suite à une concertation avec des groupes de sans papiers. 

 

Si on s’en tient, à juste titre, à des décisions individuelles de régularisation on doit aussi pouvoir garantir que la situation d’une famille ou d’un individu à un moment précis soit examinée dans sa globalité.

 

Tout ceci a lieu alors que la crise de l’accueil des demandeurs d’asile n’est pas encore résolue, que sur les campus universitaires, les sans papiers entament l’été avec autant de crainte que d’espoir et que le gouvernement se dit résolu à obtenir un accord dans le courant du mois de juillet.

 

Dans ce contexte, le Centre souhaite à nouveau rappeler l’analyse et le point de vue repris dans son rapport annuel Migrations 2008 (voir page 89)