Vous êtes ici

Foyer namurois : le Centre réagit

04/18/2008 - 00:00

Le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme a pris connaissance des informations, diffusées dans la presse de ce vendredi 18 avril, suite au rapport  d’audit du Foyer namurois réalisé par la Société wallonne du logement. Le Foyer namurois y est accusé d’attribuer ses logements en fonction de l’origine des candidats locataires afin de limiter le nombre de locataires non européens.

Sans préjuger des éléments du dossier transmis aujourd’hui au parquet, le Centre dénonce ce type de pratiques entraînant la mise en œuvre de modalités opératoires discriminatoires contraires aux règles d’attribution des logements sociaux et à la législation de lutte contre les discriminations. 

Pour Edouard Delruelle, directeur francophone du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme : « Aujourd’hui dénoncées à Namur, ces pratiques ne sont hélas pas une exception. La recherche de mixité sociale est un objectif honorable et sans doute nécessaire pour la cohésion sociale des sociétés de logement. Mais cet objectif ne peut être atteint  en dehors de règles clairement établies et applicables par tous  et certainement pas en instaurant des quotas sur base ethnique, sociale ou autre. Rappelons que le droit au logement est un droit fondamental consacré  par la  Constitution et que les sociétés de logement en sont l’outil de concrétisation ».

Par ailleurs, cet événement rappelle l’importance pour la Région Wallonne de se doter, conformément aux directives européennes, d’un Décret de lutte contre les discriminations 

Prochainement, le Centre et la Société wallonne du logement se rencontreront afin que l’égalité de traitement pour chaque candidature soit assurée tout en rencontrant le souci de mixité qui peut exister. Edouard Delruelle précise encore que « Le Centre se tient à l’entière disposition du secteur pour accompagner ce processus difficile mais nécessaire ».